Le printemps à chaque gorgée

  • Publié le
  • Par Monsieur T.
Le printemps à chaque gorgée

Lilas, magnolias, pommetiers et cerisiers font exploser leurs couleurs et leurs parfums enivrants en ce mois de mai. C’est le temps d’en profiter pour faire fleurir le contenu de votre tasse! Monsieur T. vous suggère des produits taillés sur mesure pour le printemps.

Thés floraux/fruités

Il y a de la fleur de Bruyère dans notre Framboise rhubarbe, mais ce sont surtout les saveurs de ses deux fruits vedettes qui vous arracheront un «wow». À base de thé vert, ce mélange ébranle sérieusement la traditionnelle alliance fraise-rhubarbe – mais ne vous empêche nullement de continuer de faire votre fameuse confiture. Quoi de mieux pour appeler l’été à grandes gorgées?

 

Vous avez tendance à associer le thé noir aux matins qui nécessitent des bas de laine? Vous changerez vite d’avis en goûtant notre Pomelo parfumé. Le goût acide du pamplemousse forme un mariage surprenant avec la riche saveur du basilic, qui prouve ici qu’il est loin d’entretenir une relation monogame avec la tomate. À essayer glacé pour varier les plaisirs.

 

Tisane

Vivifiant à souhait avec ses zestes d’orange et sa subtile touche de vanille, le Rooibos parfait à l’orange a un superpouvoir : mettre du soleil dans la plus grise des journées, en version chaude ou glacée. Poussant exclusivement en Afrique du Sud, le rooibos est surnommé «thé rouge», mais à tort : il ne fait pas partie de la famille du thé (Camellia sinensis). Ce n’est pas forcément un défaut, remarquez : comme il ne contient pas de caféine, on peut le boire aussi bien à 11 h qu’à 23 h.

 

Oolong et thé vert

Après des mois à trouver refuge dans les arômes riches et capiteux des thés noirs, voire pu’erh, on passe au vert! Mission accomplie avec le Tung Ting Oolong, cultivé dans le sud du Vietnam. Vif, fleuri et odorant, il nous plonge dans le printemps encore plus efficacement qu’un mojito, on vous le jure.

 

Notre Longue vie à l’aigle blanc s’inscrit dans la même lignée. Provenant de la province du Yunnan en Chine, ce thé vert est frais, frais, frais, et finit de nous séduire avec son délicat arrière-goût de miel. Parmi ses effets secondaires, il peut provoquer une envie folle de se rouler dans l’herbe.